Ecigarette reunion

Quelles proportions base/arôme/additif respecter ?

On peut fabriquer soi-même l’e-liquide que la cigarette électronique a besoin pour le vapotage. C’est ce qu’on appelle DIY Do It Yourself en anglais et Faites-le vous-même en français. Mais pouvoir être satisfaite du goût, il faudra penser aux doses de chaque ingrédient. Les éléments nécessaires pour sa création sont : arômes, bases, additifs et nicotines. Le dernier, on peut la négliger. C’est-à-dire qu’on peut l’ajouter dans le mélange ou l’enlever vraiment. Cela dépend de votre choix. Sa fabrication soi-même pourra aussi diminuer les dépenses à faire : vous aurez de l’économie en plus de la satisfaction.

La base : l’élément primordial de l’ingrédient

Pour avoir un équilibre de l’e-liquide, il faudra surveiller les doses de chaque élément constitutif. La base est la première matière qu’on a besoin pour la fabrication de l’e-liquide. La composition de la base influencera le larynx et peut produire le même effet que la cigarette traditionnelle provoque. Vous pouvez la mesurer en PV ou en PG selon le ratio que vous désirez. Mais pour plus de sécurité, il vaut mieux l’acheter en prêt à emploi. C’est-à-dire qu’on a plus besoin d’en fabrique, on la mélangera avec les autres éléments.

L’arôme : qui a plusieurs goûts aux choix

Après avoir choisir la base, regardons l’arôme qu’on veut mélanger avec. La nicotine comme on l’avait dit précédemment n’est pas strictement nécessaire. Ne pas l’employer permettra aux fumeurs d’arrêter de fumer facilement. Car c’est l’élément qui rend une personne dépendante de la cigarette traditionnelle. Il y a plusieurs sortes d’arômes comme fruits, classiques ou tabac, gourmands et mentholés. Pour les arômes à goût fruités, on ne doit pas avales les vapeurs produisent, mais elles sont sans danger si vous la choisissez. Pour le dosage, on peut choisir soit en gouttes ou en millilitre.

L’additif : rend le mélange plus savoureux

L’ajout de ce troisième élément rendra le mélange plus savoureux. Il pourra être plus sucré ou plus fraîcheur selon votre besoin. Il peut être naturel ou synthétique c’est-à-dire qu’on peut le fabriquer. On peut ne pas l’employer pour une première fabrication mais si on souhaite avoir une création parfaite, il vaut mieux l’utiliser. Les additifs peuvent être utiles dans certaines recettes mais peuvent être inutiles dans d’autres. Comme exemple, le vanilline, un additif qui équilibre le mélange et donne un goût homogène. Le sucralose comme son nom l’indique permet de sucrer le mélange qui peut être amertume. Et enfin, l’acide malique qui a un effet acidulé.

Quitter la version mobile